Bien choisir son colorant alimentaire

Les colorants alimentaires sont de plus en plus utilisés en cuisine, surtout dans le domaine de la pâtisserie, de la confiserie et de la chocolaterie. Il s’agit de composés naturels ou chimiques qui ont la propriété de conférer une coloration durable aux aliments avec lesquels ils sont mis en contact. Ils procurent par exemple aux gâteaux, macarons ou autres chocolats une teinte spéciale et particulière.

Sur le marché, il en existe principalement sous trois formes : les colorants en poudre, les colorants en gel et les colorants en liquide. Leur usage régulier fait naitre au sein de la communauté des consommateurs et autres spécialistes de l’hygiène alimentaire, autant d’échos favorables que de réticences.

Les colorants en poudre

Le colorant en poudre a un très bon pouvoir de coloration et s’adapte facilement à toutes les réalisations sucrées ou salées comme les sauces, les boissons, les condiments, les pâtisseries, les confiseries et les glaces. Leur caractère fongible leur a valu le nom de colorants hydrosolubles. Si le colorant est de bonne qualité, vous êtes assurés de bénéficier à tous les coups de colorations plus ou moins parfaites surtout lorsqu’il s’agit de matière liquide. Le colorant en poudre est aussi idéal pour teindre les macarons de même que de la pâte à sucre. Pour cela il faut juste l’incorporer, à la bonne dose, dans le produit en question. De plus, il peut se conserver longtemps.

Néanmoins, on peut observer que le colorant en poudre n’est pas le plus indiqué lorsqu’il s’agit de teindre le chocolat ou même simplement de réussir un dosage. Il est donc carrément impossible d’appliquer une quantité similaire pour obtenir les mêmes teintes à chaque fois. Par ailleurs, le choix de la marque de colorant en poudre est déterminant pour se rassurer de la qualité du produit. Un colorant de mauvaise qualité peut conduire à des expériences désastreuses voire à des frustrations.

Pour utiliser un colorant en poudre dans une matière liquide, il faut simplement l’ajouter directement dans la solution en se servant d’une spatule. Lorsqu’il s’agit de matière plus consistante, il faut préalablement diluer le colorant dans de l’eau tiède avant toute utilisation.

Les colorants en gel

Encore appelé colorant en pâte, le colorant en gel est assez polyvalent. Il s’agit en réalité de colorant liquide laissé en état de concentration. Il en existe 2 variantes : le colorant en gel hydrosoluble et le colorant en gel liposoluble. La propriété hydrosoluble du colorant lui confère un réel atout dans la coloration de la pâte à sucre et de la pâte d’amande. Tandis que le caractère liposoluble est associé à la coloration du chocolat et des matières grasses telles que le beurre, la margarine, etc. Qu’il soit hydrosoluble ou liposoluble, le colorant en gel est très concentré ce qui favorise son incorporation efficace dans ces différentes matières et l’éclat de ces nuances.

Mais, ce type de coloration ne s’utilise pas dans une préparation à base d’eau. De plus, le colorant en gel ou en pâte a besoin d’être bien conservé, de préférence à l’abri de la lumière pour en optimiser les effets.

 

À l’instar du colorant en poudre, le colorant en gel est incorporé à l’aide d’une spatule. Toutefois, il faut préférer à une spatule en bois, une spatule en argent, en inox pour un dosage encore plus précis.

Les colorants liquides

La caractéristique principale du colorant liquide réside dans sa capacité d’adaptation à toutes sortes de préparations sucrées et salées. Ainsi, il peut s’utiliser aussi bien sur les confiseries ou pâtisseries que dans les sauces, condiments, de même que dans les matières liquides (boissons et glaces). Par exemple, pour teindre une crème ou pour effectuer un glaçage, vous pouvez vous en servir. Contrairement au colorant en pâte, ce type de colorant est particulièrement indiqué pour doser convenablement deux ou plusieurs matières afin de parvenir à une parfaite similitude.

Cependant, le colorant en liquide présente de nombreuses limites en ce qui concerne son utilisation. Il n’est pas fiable en matière de teinte. On assiste bien souvent à la décoloration en raison du manque de densité qui caractérise le produit. En somme, les couleurs ne sont jamais vraiment respectées. Son utilisation est enfermée dans un délai assez court. Bien souvent alors, il fait les frais de la mauvaise conservation ou encore de l’usure du temps. Malheureusement, on constate aussi qu’il n’existe pas beaucoup de variétés de couleurs sur le marché. Avec des couleurs primaires (bleu, jaune et rouge), on n’est pas souvent en mesure de réussir des combinaisons précises.

Laisser un commentaire